Supprimez les branches mortes des fruitiers

Posté par agathoo le 9 octobre 2011

fruitiers.jpg

 

S’il est un peu tôt pour tailler les fruitiers à noyaux, on peut en revanche préparer la taille à venir.

Commencer à enlever tous les fruits momifiés, vecteurs de maladie, j’ai supprimé toutes les mûres sèches qui restaient sur le mûrier qui c’est bien étendu et  j’ai mis les mûres directement dans le compost, puis ôter le bois mort qui se trouve en général dans les parties trop fournies de l’arbre, là ou la lumière et l’air ont manqué.

Il conviendra aussi de supprimer les branches des sujets âgés qui ont ployé sous les fruits et pendent car, à terme, elles finiront par sécher et mourir. Pour ce faire, se munir d’un sécateur et d’un coupe-branches bien affûtés.

Dégager tout le bois mort, sans laisser de chicots, propices aux parasites et aux maladies, mais en veillant à ne pas entamer le col de la branche.

Dans quelques semaines, quand le bois rentrera en dormance, il sera temps de s’atteler à la taille proprement dite.

Publié dans Jardin | Pas de Commentaire »

Moutarde japonaise

Posté par agathoo le 22 septembre 2011

moutardejaponaise.jpg

Cet été, cherchant à remplacer mon bigaradier (que je n’ai pas trouvé), j’ai trouvé par hasard un plant appelé moutarde japonaise sans trop comprendre ce que c’était. 

J’ai planté dans ma toute petite serre à côté de ma verveine ce plant. Les feuilles en salade sont délicieuses avec un petit goût poivré qui relèvent la feuille de chêne ou autres et très agréables aussi avec la tomate, je dois pouvoir aussi l’utiliser dans des sauces comme une aromatique.

Par contre il ne faut pas confondre la Mizuna,  petit nom de ma moutarde japonaise, avec l’autre moutarde japonaise, dont avec les racines on fait le fameux wasabi et qui a des feuilles plus rondes mais qui sont également comestibles.

C »est une plante rustique je ne devrais pas avoir de problème pour la garder.

Publié dans Jardin | Pas de Commentaire »

Des pieds de tomates dans mon pot d’hibiscus

Posté par agathoo le 18 septembre 2011

hibiscus.jpg

Quand j’écris que la nature reprend ses droits encore une preuve avec deux  petits pieds de tomates, probablement apportés par le vent, dans mon pot d’hibiscus, de toute évidence cela n’empêche pas de fleurir mon hibiscus, donc j’ai laissé pousser.

Je me dis que l’odeur forte de la tomate doit peut-être décourager les pucerons qui voudraient s’attaquer à mes hibiscus (j’en ai 2, dont un sur pied, mais les 2 en pots). Et contre toute attente les pieds de tomates fleurissent. On dirait que ces 2 là cohabitent merveilleusement bien.

Mon téléphone portable à l’extérieur ne fait pas de très belles photos et il est pas forcément bien évident de distinguer correctement les 2 plantes, mais devant c’est les  deux plants de tomates on voit un petit peu une fleur jaune, et les branches hautes c’est l’hibiscus on voit d’ailleurs une fleur rouge prête à s’ouvrir.

Publié dans Jardin | 2 Commentaires »

Qui pousse sur mon citronnier

Posté par agathoo le 18 septembre 2011

citronnier.jpg

Si l’on cherchait des preuves que la vie reprend toujours ses droits, un jardin en est vraiment la preuve. Déjà à la mort de mon bigaradier une plante avait profité de l’espace rendu libre pour pousser http://agathoo.unblog.fr/2011/08/07/surprise-dans-le-jardin/

Là c’est mon ancien citronnier qui avait beaucoup souffert l’hiver 2009, faute de place, il avait survécu tant bien que mal à l’hiver 2010, mais sa sortie à ce printemps un peu pourri, comme pour le bigaradier ne lui avait pas réussi, les branches sont devenues totalement sèches, nous nous sommes décidés à couper jusqu’au tronc, mais maintenant,  je vois sur ce qui reste du tronc que c’est le porte-greffe qui commence à voir le jour, la surprise c’est de savoir avec quel agrume mon citronnier avait été greffé…. Poncirus, bergamotier, bigaradier …..

Pour leur donner plus de résistances aux maladies et au froid les agrumes sont greffés avec des agrumes non sensibles à la maladie ( la tristeza ) qui a failli décimer les agrumes , citronnier, oranger,  clementine, pomelo…

Publié dans Jardin | Pas de Commentaire »

La sauge

Posté par agathoo le 16 septembre 2011

masauge.jpg

La sauge fait partie de la famille des lamiacées

Il existe plusieurs sortes de sauges :

SAUGE ANANAS Salvia élégans: Odeur délicieuse d’ananas, originaire du Mexique, à cultiver à l’abri dans les régions froides. Magnifiques fleurs allongées rouge vif. Elle Parfume salades de fruits, rôti de porc, gâteaux.

SAUGE ANANAS Salvia rutilans: Cette variété s’adapte mieux à la culture en pot. Son parfum est tout aussi agréable que la précédente. Sa floraison tout aussi belle est plus étalée dans l’année

SAUGE OFFICINALE Salvia officinalis: c’est celle que j’ai dans mon jardin c’est un petit arbrisseau  les feuilles descendent en cascade sur mon muret avec  son feuillage gris-vert  persistant, blanc laineux au revers c’est très joli,  les fleurs sont violettes et très appréciées des abeilles.

Elle parfume les viandes, notamment le porc et l’oie, soupes, riz, farces, j’en mets toujours dans un mijoté. Ses fleurs ont un petit goût poivré sympathique,  je l’utilise beaucoup.

Un dicton Provençal disait « Qui a de la sauge dans son jardin, n’a pas besoin d’un médecin »
Le nom vient du latin salvare, «sauver». Certaines espèces de sauge, principalement la sauge officinale, possèdent en effet de nombreuses vertus médicinales. Elles étaient considérées au Moyen Âge comme une panacée. Les sommités fleuries et les feuilles de deux espèces principalement, la sauge sclarée (Salvia sclarea) et la sauge officinale (Salvia officinalis), étaient utilisées en infusions et décoctions.

Pour les gencives douloureuses en bains de bouche

La transpiration excessive et les sueurs nocturnes en infusion

Les maux de gorge en gargarisme

Mais aussi en rinçage pour les cheveux foncés associée au romarin.

Publié dans Jardin | Pas de Commentaire »

Thym séché

Posté par agathoo le 16 août 2011

thymsch.jpg

En ce moment je fais sécher mes aromatiques pour l’hiver

Là j’ai fait sécher dans le déshydrateur le thym pendant 6 heures, toujours à 40°  pour ne pas abimer les qualités, cela me fait un petit bocal, une petite partie du séchage est allée dans ma préparation teinture-mère pour les affections de cet hiver, http://agathoo.unblog.fr/2011/08/16/teinture-mere-de-thym/

Ces aromatiques séchés seront utilisés soit indépendamment (le thym en cuisine est utilisé dans beaucoup de plats) soit mélangés avec d’autres aromatiques séchés.

Le thym a la particularité de donner un goût plus fort séché, le thym constitue l’un des ingrédients essentiels des herbes de Provence, il contient du phénol, thymol et carvacrol qui stimule la digestion, donc il est le bienvenu dans les plats lourds.

Publié dans Déshydrateur, Jardin | Pas de Commentaire »

Teinture-mère de thym

Posté par agathoo le 16 août 2011

thymrhume.jpg

J’ai fait ma préparation avec la teinture que j’avais préparé au mois de juin http://agathoo.unblog.fr/2011/06/10/je-prepare-lhiver/

J’ai donc filtré le liquide, le thym macéré est parti au compost, puis j’ai mis dans le bocal qui ferme hermétiquement 5 petites branches de thym séché, 2 cuillères à café de miel, les zestes de citron séché, un morceau de gingembre congelé, 2 clous de girofle, 3 grains de poivre, quelques gouttes de mon huile aromatisée avec les feuilles et fruits de mon bigaradier, 4 gouttes d’huile essentielle de Tea Tree (arbre à thé).

Le tout va macérer tranquillement à la cave jusqu’au premier rhume ou le liquide filtré ira rejoindre un flacon avec compte gouttes…

Tous ces ingrédients ont des qualités pour lutter contre les infections, là ils devraient calmer les affections de l’hiver, une teinture c’est comme prendre une dizaine de tisanes d’un coup, et c’est plus facilement absorbé par le corps qu’un comprimé ou gélule.

Publié dans Bien-être, Jardin | Pas de Commentaire »

Surprise dans le jardin

Posté par agathoo le 7 août 2011

surprise.jpg

J’avais un petit agrume que j’aimais beaucoup, je parfumais mes huiles de cuisine avec ses feuilles, ses fleurs et ses petits fruits, c’était un bigaradier.

Si il a bien supporté l’hiver abrité, il n’a pas survécu à ce printemps et été pourri que nous avons eu dans ma région. Lorsque je suis partie en vacances il était déjà sur la fin, mais qu’elle n’a pas été ma surprise de voir en rentrant de vacances une autre plante à sa place. Je pense que c’est un plant de cornichon, mais je ne sais pas du tout d’où il sort….

Du coup j’ai mis le pot sur un petit promontoire pour un effet de cascade et advienne que pourra (lol)

Publié dans Jardin | Pas de Commentaire »

12345
 

coursdecuisineaploubalay22650 |
recettesjy |
Ma cuisine, seotons ! Toute... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cuisinemusique
| Les Délices de Ines
| les recettes de sofinette