Ma crème de beauté maison

Posté par agathoo le 30 mars 2011

crmerose.jpg

Elle est pas belle ma petite crème rosée, (la photo n’est pas bien nette mais bon)

60 ml d’infusion de camomille du jardin séchée au déshydrateur

25 ml d’huile d’avocat de macération de fleurs de souci de jardin (de mon jardin)

2 c. café de cire

J’ai mis le tout au bain marie, tourné au fouet jusqu’à que la cire soit fondue, puis j’ai retiré du bain marie et mis mon bol dans de l’eau froide tout en continuant de mélanger, j’ai ajouté quelques gouttes de jus de betterave pour la couleur rosée, 2 gouttes d’huile essentielle de Palmarosa et 2 de citron, j’ai fini par 15 gouttes d’huile de pamplemousse pour pouvoir conserver ma crème.

J’ai mis ma préparation dans un ancien pot de crème que j’ai lavé et fait bouillir, j’utilise uniquement des couteaux et cuillères plastiques  que pour cet usage.

Publié dans Beauté et soins | 2 Commentaires »

Crêpes au chocolat de Pierre Hermé

Posté par agathoo le 29 mars 2011

crepe.jpg

6 Crêpes pour 6 personnes

50 g de farine
2 c.s de rases de cacao
1 c.c de sucre
1 gros œuf
12,5 cl de lait entier
2 c.soupe de bière

Faire une pâte à crêpe, faire cuire bien fine, saupoudrer de sucre, plier en 4 Servir tiède

recette de Pierre Hermé

J’ai fait ses crêpes en dessert de fin de repas pour un soir, seulement une crêpe chacun, ça vraiment été apprécié.

Publié dans Desserts | 2 Commentaires »

Marmont et la spéculation

Posté par agathoo le 29 mars 2011


C’est le 30 mars 1814 que commence la « spéculation ». Ce jour là, les troupes alliés se trouvaient devant Paris défendu par le maréchal Marmont et Mortier avec 30 000 hommes.

Il faut savoir que Marmont fait Duc de Raguse par Napoléon, par son mariage avec la fille de Perregeaux était Banquier et associé du banquier Laffitte et pouvait s’offrir le luxe de prêter à Napoléon qui bien que le trouvant « le plus médiocre de ses généraux », le fit maréchal.

La rente qui au début de la campagne de France, était cotée à 87 francs, ne valait alors plus que 45 francs, aussi la Banque Perregeaux, Laffitte et Cie se mit-elle à acheter pour elle et ses clients qui jouaient à la chute de l’Empereur, tous les titres disponibles. Pour eux la capitulation de Paris avant l’arrivée de Napoléon, signifiaient un gain considérable, ils reçurent une aide inattendue de l’incapable roi Joseph Bonaparte qui affolé donne l’autorisation de livrer Paris à l’ennemi, si ils ne peuvent plus tenir. Mais dans 24 h Napoléon sera là, Marmont décide alors d’offrir à l’ennemi de capituler, la rente remonte, le lendemain elle est à 49 francs.

Marmont après avoir signé la capitulation s’en va avec son corps d’armée, laissant l’Empereur à la merci de l’ennemi. A la suite de malentendus Napoléon connaitra trop tard la traitrise de son plus ancien compagnon, mais le 6 avril la rente était à 66 francs et les actions de la Banque de France, cotées 550-520 le 29 mars passaient à 980-920, la banque faisait un bénéfice appréciable.

Louis XVIII comblera Marmont d’honneur et d’argent, de plus Marmont jusqu’à la fin de ses jours touchera de l’Autriche sa dotation du domaine de Raguse.

Il ne fut peut être pas plus heureux pour si peu, car peu de noms de l’empire furent aussi honteux et fustigés que le sien, il passera le reste de sa vie à tenter de se justifier. Ah l’argent !!!!

Publié dans Almanach du jour | 2 Commentaires »

Charles Dallery, le père de l’hélice

Posté par agathoo le 29 mars 2011

dallerycharles.jpg

Le 29 mars 1803 Charles Dallery, facteur d’orgue d’Amiens lançait sur la Seine une embarcation mue par une hélice, 5 mois avant Le Pyroscaphe premier bateau à vapeur, mais l’expérience ne fut qu’à moitié réussie et fit encore moins de bruit que le bateau à vapeur de l’américain Fulton. Bien plus on se moqua tant de l’inventeur et des son ‘tourniquet’ que Charles Dallery , ulcéré, brisa de ses propres mains son bateau et déchira son brevet.

Il mourut en 1835 dans la misère deux années avant que le Suédois Ericsson devienne pour le monde entier l’inventeur de l’hélice et 3 années après la mort de Jouffroy d’Albans, Marquis de son état et créateur de la navigation à vapeur, lui aussi ruiné par d’innombrables faillites, sa famille n’eut même pas de quoi lui acheter un sépulture et son corps fut jeté à la fosse commune. 

Publié dans Almanach du jour | 2 Commentaires »

Mes macérats

Posté par agathoo le 29 mars 2011

macrats.jpg

Cet été j’ai cueilli les fleurs de candula (fleurs de soucis) qui ont poussé spontanément dans mon jardin, j’ai fait macérer ces fleurs dans de l’huile d’avocat, j’ai utilisé ma fromagère qui fait une chaleur très douce pour faire cette macération.

J’ai eu aussi beaucoup de prunes, j’ai gardé les noyaux, que j’ai mixé au thermomix, puis j’ai fait également macérer mais cette fois dans de l’huile de tournesol bio 1ere pression

Sur la photo, mon macérât de candula dans le bocal et mon macérât d’huile de noyaux de prunes dans la petite bouteille, macérât filtrés et prêts à être utilisés comme huiles végétales, dans mes préparations de crèmes de beauté pour la phase huileuse.

Publié dans Beauté et soins | 2 Commentaires »

Faire ses crèmes de beauté

Posté par agathoo le 29 mars 2011

crmes.jpg

Pour faire ses propres crèmes de beauté ce n’est pas bien difficile il faut :

une phase aqueuse : eau, hydrolat, infusion, décoction

une phase huileuse : huiles ou beurres végétaux

un émulsifiant : cire émulsifiante, cire d’abeille pour unir l’huile et l’eau (leurs molécules ne se mélangent pas naturellement)

un conservateur : Plantaserv, sorbate de potassium, sodium benzoate ou huile de pépins de pamplemousse  (pour pouvoir les conserver hors du frigo).

Eventuellement on peut ajouter un co-emulsifiant qui renforce l’action de l’émulsifiant (épaisseur, onctuosité) Acide stéarique, alcool cetylique, gomme de xanthane, gomme de gruau

On peut éventuellement ajouter des actifs pour lui apporter des vertues (anti-âge, apaisante) huiles essentielles en petites quantités

Et toujours éventuellement ajouter une fragance, un parfum

Publié dans Beauté et soins | 2 Commentaires »

Calandula (fleurs de souci)

Posté par agathoo le 29 mars 2011

calendula.jpg

Le calandula ou fleur de souci des jardins a poussé spontanément dans mon jardin, j’ai commencé à arracher car il y en avait un peu de partout et cela gâchait ma petite butte, jusqu’à qu’une amie me l’identifie souci des jardins, à partir de là j’ai changé d’avis, car l’air de rien cette petite fleur a beaucoup de qualités, elle a en autres des propriétés anti-inflammatoires et antioxydantes qui font qu’on l’utilise abondamment dans l’industrie cosmétique et dans la fabrication de produits dermatologiques.

Elle est utilisée aussi dans le milieu médical et est reconnue par l’OMS, dans le temps on l’utilisait comme colorant alimentaire, on le fait encore aujourd’hui, c’est une fleur comestible, par contre il faut éviter l’infusion cette fleur a beaucoup de principes actifs qui peuvent faire de sérieuses réactions

Moi je l’utilise macérée dans de l’huile pour mes crèmes de soins et elle me sert de météo, ses fleurs s’ouvrent quand il fait sec et se referment quand il va pleuvoir et j’ai bien l’intention l’été prochain si elle repousse dans mon jardin d’en faire une teinture-mère pour les petits bobos en remplacement de l’arnica. Par contre toujours à cause de ses principes actifs ne jamais mettre sur plaie ouverte ou saignante.

Cette plante ne mérite vraiment pas son nom (souci) car elle en donne aucun bien au contraire.

Publié dans Jardin | 4 Commentaires »

Soupe de poissons

Posté par agathoo le 28 mars 2011

Voir mon nouveau blog

http://paloma-kitchen.blogspot.fr/

Publié dans Soupes et potages | 3 Commentaires »

12345...8
 

coursdecuisineaploubalay22650 |
recettesjy |
Ma cuisine, seotons ! Toute... |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | cuisinemusique
| Les Délices de Ines
| les recettes de sofinette